José Vianna da Motta

À la découverte de
José Vianna da Motta (1868-1948)
Portuguese pianist and composer

Depuis 2015, João Costa Ferreira réhabilite la musique de l’une des figures les plus emblématiques de l’histoire de la musique portugaise : le pianiste et compositeur portugais José Vianna da Motta. Quand il a commencé ce travail, près de 45% de son œuvre pour piano n’avait jamais été publiée et près de 65% n’avait jamais été enregistrée. S’inscrivant en faux contre l’indifférence dont le patrimoine musical portugais fait l’objet, João Costa Ferreira a revu et préfacé plus de 30 œuvres inédites dont les manuscrits semblaient être condamnés à l’oubli dans les tiroirs poussiéreux de la Bibliothèque Nationale de Lisbonne et a réalisé le premier enregistrement mondial de plus de 20 de ces œuvres. Aujourd’hui, un peu plus de 10% de l’œuvre pour piano de José Vianna da Motta reste à publier et environ 40% à enregistrer. Ce travail de recherche et d’interprétation a permis d’affiner la connaissance du romantisme musical portugais et de mettre en lumière la personnalité artistique de Vianna da Motta. À titre d’exemple, le disque Viana da Mota : Piano Works a enrichi les études sur le répertoire composé dans la période névralgique de l’histoire du Portugal qui précède l’Ultimatum Britannique de 1890, notamment avec l’enregistrement des Cinq Rhapsodies Portugaises. Ce cycle inclut la première œuvre inspirée de la musique populaire portugaise et inaugure la période « nationaliste » du compositeur, une orientation esthétique qui exercera une influence considérable sur les compositeurs nationaux à venir et marquera l’histoire de la musique portugaise. La série discographique José Vianna da Motta : Poemas Pianísticos dédiée à l’œuvre d’enfance du compositeur, au-delà de mettre en évidence l’intérêt qu’il portait à divers genres musicaux tels que les danses de salon, marches, variations et fantaisies sur des thèmes d’opéras, est un témoignage sonore des rares capacités de l’enfant prodige qu’a été José Vianna da Motta.


Repertoire

Piano solo

  • Gratidão, Waltz w/op.
  • Amizade, Mazurka w/op.
  • Triunfo e Glória, Great March w/op.
  • As Férias, Waltz op. 14
  • Amor Filial, Waltz op. 16
  • Singela, Polka-mazurka op. 17
  • Purificação, Polka op. 18
  • Volúvel, Waltz op. 19
  • Praia das Conchas, Quadrilha de Contradanças op. 22
  • Victória!!, March op. 23
  • A Infância, Polka op. 24
  • O Acrobata, Fantaisie op. 25
  • Um Passeio Militar, Great March op. 26
  • Les Inondations de Murcie, Scène caractéristique op. 28
  • The Jockey Club, Caprice op. 32
  • Fantaisie brillante on the opera “Il Guarany” by Carlos Gomes, op. 34
  • Gaieté, Galop op. 35
  • Pensée Poétique, Rêverie op. 36
  • Polaca, op. 37
  • Resignação, Melody for the left hand op. 39
  • O Dia 20 de Maio, Quadrilha de Valsas op. 44
  • Élégie, op. 45
  • Variations on an original theme, op. 47
  • Au bord du Lac de Pena, Pastorale op. 50
  • Three Songs without words, op. 51
    • No. 1 – Meditação
    • No. 2 – O Crepúsculo
    • No. 3 – Lamentação
  • Rondino, op. 52
  • Fantasiestück, op. 2
  • Zwei Klavierstücke nach A. Böcklin
    • a) Meeresidylle
    • b) Im Spiel der Wellen
  • Five Portuguese Rhapsodies
    • 1st Portuguese Rhapsody, « Fados »
    • 2nd Portuguese Rhapsody
    • 3rd Portuguese Rhapsody
    • 4th Portuguese Rhapsody, Evening Prayer
    • 5th Portuguese Rhapsody, Saint John’s Day

Piano four-hands

  • Erinnerungen, op. 7
    • No. 1 – Danksagung
    • No. 2 – Pastorale
    • No. 3 – Geburtstag
    • No. 4 – Gekränkt
    • No. 5 – Scherzo
    • No. 6 – Walzer – Humoreske
  • Ein Dorffest
    • No. 1 – Einleitung (Festzug)
    • No. 2 – Tanz
    • No. 3 – Sonnenuntergang
    • No. 4 – Intermezzo
    • No. 5 – Schlussreigen